Le Lavoir Abandonné

Le Lavoir Abandonné me faisait de l’oeil depuis un bon moment. Aussi magnifique que gigantesque, il fût construit dans les années 20 pour traiter le minerai de charbon. Ce lieu fait aujourd’hui le bonheur des urbexeurs.

Lavoir Abandonné

Le lavoir abandonné était donc un lavoir à charbon avant de devenir une immense friche industrielle à la fin des années 90. Véritable témoignage du passé industriel hexagonal, il fût classé aux monuments historiques un an après sa fermeture. Aujourd’hui, des associations tentent de préserver ce lieu en plaident pour sa sécurisation et pour le rendre inaccessible. Planté au milieu d’un immense terrain vague bordé par une rivière, ce géant de fer avait la capacité de traiter pas loin de 1100 tonnes de charbon et de schistes en une heure. D’une surface de 32 hectars répartis sur plusieurs niveaux, nous déambulerons plusieurs heures à l’intérieur de la structure métallique.

A l’intérieur, je suis surpris par le labyrinthe de métal qui s’offre à nous. La structure, les machines et les étages se confondent les uns aux autres pour ne faire qu’un. Passant d’une structure à une autre, d’un étage à un autre, chaque pas nous permet de découvrir des témoignages du passé de ce lieu d’exception. Le temps est littéralement suspendu sous une couche de poussière protectrice. Après avoir visiter les lignes de traitement, nous nous dirigeons vers les bureaux, les ateliers et les espaces de stockage. Nous y retrouverons également quelques traces des personnes qui y travaillaient mais également des explorateurs urbains qui nous ont précédé et ont malheureusement décidé de laisser une trace de leur passage.

Lavoir Abandonné

Avant de repartir, je décide de refaire un petit tour en passant en dessous des installations visitées précédemment. Les lieux sont totalement plongés dans le noir. Perdant presque tout repère, ce petit détour qui ne devait durer que quelques minutes durera presque une demi-heure. Mes comparses du jour ont eu la gentillesse de prendre leur mal en patience et de m’attendre avant de repartir vers une nouvelle exploration.

6 CommentairesLaisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Merci de compléter les champs obligatoires *

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.