Les Carrières Bleues

De retour sous terre pour visiter les célèbres Carrières Bleues ! Exploitées jusqu’à la fin du 19e siècle, ces carrières souterraines sont ensuite devenues des champignonnières.

Les Carrières Bleues furent exploitées pour l’extraction des pierres de molasse. Certaines d’entre elles se déployaient sur plusieurs kilomètres de galeries souterraines avec de vastes espaces, des piliers et des lits d’extraction.

Carrières Bleues Carrières abandonnées

Mais face à la concurrence du ciment, ces exploitations fermèrent les unes après les autres. Dans cette zone plus d’une vingtaine de carrières de ce genre ont été recensées et couvrent une surface souterraine de plus de 15 hectares. D’autres, qui ont été abandonnées beaucoup plus tôt, au 17e siècle, et sont assez peu connues car il ne reste presque aucun plan indiquant leur emplacement. Nombre d’entre elles sont aujourd’hui comblées ou effondrées. Certaines servent aussi de caves à de petits chanceux.

Carrières Bleues Carrières abandonnées

Mais alors, d’où vient cette couleur bleue si caractéristique des deux carrières que je vous propose de découvrir aujourd’hui ?

Carrières Bleues Carrières abandonnées

Comme je vous le disais, ces carrières abandonnées pendant plusieurs années sont ensuite devenues des champignonnières. On y cultivait essentiellement des champignons de Paris. Après chaque récolte, les exploitants utilisaient des fongicides afin d’assainir les carrières et éviter que les moisissures n’envahissent les parois. Ce sont ces fongicides qui ont donné cette couleur bleue aux murs des carrières originellement beiges. Tout cela n’a donc rien de naturel !

Carrières Bleues Carrières abandonnées

Certaines parties de ces carrières sont justes exceptionnelles. Leurs grands volumes bleus vous transportent dans un univers inédit et presque psychédélique. Même s’il ne reste presque aucun outil à l’intérieur, les marques indélébiles qu’ils ont laissées aux parois sont toujours présentes.

Carrières Bleues Carrières abandonnées

Après une bonne après-midi d’exploration, notre journée se terminera sous une des voûtes extérieures de la dernière carrière visitée. Installés autour d’un grand foyer qui nous a servi de barbecue, nous y resterons une bonne partie de la nuit.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Merci de compléter les champs obligatoires *

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.