The Waterdog – L’étonnante rénovation de la Chapelle De Waterhond

Nouvel article pour notre nouvelle rubrique consacrée aux lieux abandonnés qui ont été rénovés et qui auront donc droit à une seconde vie. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le projet The Waterdog. Une initiative menée de main de maître par les architectes belges du cabinet Klaarchitectuur et qui a permis à la chapelle De Waterhond, à Saint-Trond, de retrouver une nouvelle jeunesse après 50 ans d’abandon.

The Waterdog n’est pas à proprement parlé une rénovation comme les autres. On devrait même parler de transformation. Tombé amoureux de la chapelle De Waterhond en 2013, une chapelle du XVIe siècle, Gregory Nijs a décidé la racheter et de la rénover afin d’y installer son cabinet d’architectes ; qu’il dirige avec sa femme Nadia Jottard.

The Waterdog rénovation Chapelle De Waterhond eglise abandonnée

The Waterdog rénovation Chapelle De Waterhond eglise abandonnée

Situé dans la rue de Breendonk au centre de Saint-Trond, la petite église était dans un état déplorable. Le couple a alors entrepris des réparations provisoires et a commencé à déblayer tous les gravats du toit effondré. Par la suite, ils ont supprimé tous les éléments contemporains comme les cloisons. C’est à ce moment là que les grands travaux ont pu commencer et que The Waterdog a pu voir le jour.

The Waterdog rénovation Chapelle De Waterhond eglise abandonnée

En faite, les architectes de Klaarchitectuur ont imaginé des solutions permettant de sauvegarder l’édifice, tout en limitant les dépenses de rénovation et en l’adaptant à sa nouvelle utilisation. Klaarchitectuur a investi 500 000 euros pour la rénovation de la chapelle De Waterhond

J’aime leur vision : « Comment combiner le respect pour ce qui existe déjà avec l’envie de le transformer en quelque chose de beau, de nouveau ? Comment implémenter des détails et des matériaux intéressants, ainsi que des espaces symboliques dans la vision rigide d’un espace contemporain ? » explique Nadia Jottard dans une interview à BBM.

The Waterdog rénovation Chapelle De Waterhond eglise abandonnée

Désormais, un grand volume cubique blanc jaillit du mur extérieur de l’ancienne église abandonnée. Ce volume extérieur dissimule en fait une bien plus grande transformation à l’intérieur du bâtiment vieillissant, dans lequel une série de bureaux occupent désormais l’espace sans endommager la structure originale.

Des volumes blancs rectilignes de quatre mètres sur huit ont été empilés les uns sur les autres comme des boîtes à gâteaux. Chacun renfermant des bureaux individuels et des salles de réunion tout en préservant l’interaction avec le bâtiment. Les surfaces propres et brillantes de ces bureaux contrastent fortement avec le plâtre et la brique qui s’effritent ; les architectes voulaient laisser la matérialité de l’église intacte. Au rez-de-chaussée, une cuisine, un espace sanitaire et un local technique ont été installés.

The Waterdog rénovation Chapelle De Waterhond eglise abandonnée

Bien évidement, les architectes ont restauré le toit de l’église en conformité avec le statut du bâtiment. Ce bâtiment est un bâtiment historique classé. D’ailleurs, tous les projets de rénovation présentés par Gregory Nijs, auprès des services patrimoniaux Belges, ont été approuvés. Tous les ajouts qui ont été fait sont temporaires et peuvent donc être enlevés à tout moment sans abîmer l’église.

Personnellement, je suis totalement sous le charme de ce qu’ont fait Gregory Nijs et Nadia Jottard. The Waterdog nous prouve bien qu’il est possible de sauver et de sauvegarder de vieux bâtiments abandonnés ; même sans forcément entreprendre de travaux de rénovation dans tout le bâtiment et dépenser des fortunes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Merci de compléter les champs obligatoires *

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.